Transformation digitale de l’entreprise : 3 erreurs qui peuvent tout endommager

Je vais vous donner les clés d’une transformation digitale réussie avec 5 erreurs qui peuvent tout gâcher ! Car l’un des rares bénéfices du Covid-19 est qu’il a incité de nombreuses entreprises à lancer ou à accélérer leur transformation digitale. Découvrez nos solutions.

L’objectif est d’utiliser de nouveaux canaux de communication, mais aussi d’améliorer le parcours et l’expérience client à Cholet.

Or, la transformation digitale d’une entreprise ne consiste pas seulement à utiliser des outils, créer un site internet… mais surtout à changer les mentalités, adapter le business model et changer les processus.

Par exemple, un préparateur physique qui souhaite digitaliser ses entraînements peut penser qu’il suffit de créer une formation en ligne pour digitaliser ses activités.

Cependant, il se rend vite compte que son problème n’est pas de créer des formations en ligne, mais de trouver des acheteurs, car le problème avec Internet est souvent un problème de distribution, sans parler d’adapter ses méthodes à la vente en ligne.

Pour vous accompagner plus digitalement dans votre transformation digitale, les erreurs sont trop fréquentes et pourraient mettre en péril votre transformation digitale. Nous proposons de vous accompagner ici.

Avoir une vision stratégique de l’entreprise et l’expliquer

Cela ne signifie pas seulement « évoluer » avec des logiciels ou des processus, mais une vision opportune de l’endroit où vous voulez aller, de vos priorités…

Sinon, vous ne simplifierez que quelques processus en maintenant les « bonnes vieilles pratiques » ou votre ancien modèle économique, qui peuvent ne pas être appropriés ou efficaces.

Je l’ai vu il y a quelques années alors que je travaillais avec un éditeur de logiciels au modèle économique traditionnel (vente de logiciels + maintenance) : lorsque nous sommes passés au SaaS avec seulement six abonnements, nous avons dû revoir le fonctionnement de A à Z. Considérez le panier moyen inférieur, la difficulté de vendre via les distributeurs, les bons produits pour conserver les commandes le plus longtemps possible, le processus de connexion pour convaincre les clients d’utiliser le produit …

Il est donc nécessaire d’avoir une vision stratégique et d’expliquer pourquoi ce qui se fait maintenant n’est plus approprié dans le contexte actuel, ce qu’il faut garder et ce qu’il faut abandonner.

Vous dirigez votre entreprise à travers une vision stratégique.

Cela facilite l’identification des méthodes et des outils que vous utilisez pour y parvenir et permet à vos employés de savoir plus facilement quoi faire.

S’ils ne savent pas pourquoi ils doivent changer, les conséquences seront très difficiles à absorber et à vous faire suivre.

Une vision stratégique permet de guider les employés au quotidien en leur faisant simplement savoir s’ils prennent une bonne décision ou non. Une bonne vision doit permettre à tous les collaborateurs de savoir si leurs activités s’inscrivent ou non dans une stratégie de transformation digitale.

En plus des outils eux-mêmes, il est important que ces outils soient bien intégrés à votre système d’information et à votre organisation dans son ensemble.

En effet, si les outils numériques peuvent parfois être autonomes (ex. un outil de gestion de projet, etc.), ce n’est pas le cas pour la gestion, la comptabilité, etc.

Il est donc nécessaire de faire appel à un bon intégrateur de logiciels de gestion et prestataire informatique qui étudiera vos besoins, caractéristiques techniques, outils utilisés… pour les intégrer dans votre système d’information.

Ainsi, le logiciel que vous envisagez de déployer vous permet de rationaliser vos opérations sans perdre d’informations entre les différentes applications.

Par exemple, l’intégration d’ERP, de CRM, de solution de marketing automation, de réseaux sociaux… vous permet de mieux connaître vos clients et de les explorer plus modernement grâce aux outils digitaux.

Créer une vision stratégique bien définie permet de motiver plus facilement vos employés (nouveaux et anciens).

Découvrez notre offre de transformation digitale ici.

Étant donné que les outils sont autonomes et n’ont pas besoin d’être personnellement impliqués avec vos employés dans la stratégie de transformation numérique

Lors de la numérisation d’une entreprise, le dirigeant doit se considérer comme un chef d’orchestre.

C’est donc son travail de guider les équipes et de s’assurer qu’elles suivent la conversation quotidienne.

Aucune transformation numérique ne peut réussir sans l’implication de cette grande volonté et de ce processus solide.

En effet, les salariés sont habitués à travailler d’une manière ou d’une autre depuis des mois ou des années et ont du mal à changer leurs habitudes, surtout si l’entreprise n’est pas encore en difficulté (ils sont parfois résilients au changement, le pensant).

La nature de la transformation digitale d’une entreprise dépend de son leadership et de sa capacité à convaincre et réussir particulièrement vite, et à communiquer (et récompenser les forces vives) dès leurs premières victoires.

Il est donc nécessaire de rendre compte des initiatives et des progrès

newsletter interne
petits déjeuners internes
déjeuners individuels avec les managers et opérationnels
Des relais « conversion numérique » pour tous les services
Comité « Transformation Digitale », qui rassemble les personnes de chaque service (pouvant échanger via Whatsap Group, réunions récurrentes, etc.)

Attention : il ne faut pas stigmatiser ceux qui prennent du retard, punir ceux qui ne le font pas, mais faire une éducation positive en mettant en avant les bonnes initiatives.

Par conséquent, nous devons d’abord faire des choix entre eux

« Quick wins » (petites améliorations rapides), telles que la mise en place d’un logiciel spécifique pour rationaliser la plupart des personnes de votre entreprise (par exemple, MS Teams pour le chat interne, etc.)
Financer des changements qui nécessitent un investissement humain et financier vraiment important (ex : création de CRM, changement d’ERP, formation de la culture client des personnes, recrutement de Mr Digital Transformation…).
Dans les deux cas, il faut de la détermination, mais aussi de l’optimisme.

Des obstacles sont certes sur le chemin, mais il ne faut pas baisser les bras et profiter de 20 % des travailleurs ou essayer d’accélérer le changement d’un seul coup.

Si vous parvenez à motiver les plus dynamiques, les suiveurs prendront le relais et, au final, il y aura de moins en moins de retardateurs de flamme et leur pouvoir perturbateur sera limité.

Ce changement est à prévoir, car il est difficile à surmonter, comme pour tout projet. Nous vous accompagnons ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page